Vous êtes ici : Accueil > Lycée et formations > Formations > CPGE ATS > Témoignages d’anciens élèves de l’ATS du lycée Blaise Pascal
Publié : 14 novembre 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Témoignages d’anciens élèves de l’ATS du lycée Blaise Pascal

Quelques élèves ingénieurs, passés par l’ATS du lycée Blaise Pascal, nous livrent leur témoignage :

« La classe préparatoire ATS est le meilleur tremplin vers les écoles d’ingénieurs après un diplôme technique (BTS et DUT). Même s’il est possible d’intégrer directement une grande école avec ce type de diplôme, cette classe permet de laisser une chance à ceux qui n’ont pas eu la possibilité de le faire ou qui ont préféré enrichir leurs connaissances afin de mieux réussir. L’avantage est qu’on y croise des personnes de tous les horizons scolaires et géographiques et que l’ambiance y est différente des classes préparatoires classiques. Cependant, le point commun avec celles-ci est le rythme de travail. Il y est plus élevé qu’en DUT et constitue une bonne préparation non seulement au concours mais aussi pour l’avenir.
Sur le plan personnel, j’ai vraiment perçu ce que m’avait apporté la prépa ATS au niveau des connaissances et de la manière de raisonner et travailler durant mon cycle ingénieur. J’ai pris plus de recul par rapport aux problèmes posés et j’y ai appris à analyser la question en trouvant le meilleur moyen d’y répondre plutôt que de le faire directement. Enfin, cette année très intense est très enrichissante et laisse de nombreux souvenirs. »
AB (2000/2001)

---

« Cette classe est une véritable passerelle pour les élèves motivés et ambitieux. La charge de travail est importante et les journées sont longues mais cela passe très vite. Les professeurs très impliqués motivent et encouragent. L’humiliation n’existe pas. »
GF

---

« J’ai été content de mon année d’ATS, elle m’a permis de m’améliorer dans les matières scientifiques et littéraires et d’intégrer de meilleures écoles qu’à ma sortie de BTS. »
MM (2003/2004)

---

« Tout d’abord je ne pensai pas qu’il fallait travailler autant en ats. En
effet entre les colles les ds, dm et le travail personnel demande beaucoup d’investissement mais bon quand on voit le résultat on se dit que 25 semaines c’est rien et en plus sa passe vite, très vite même.
Cette année m’a apporté énormément de choses surtout des bases solides que je n’avais pas en sortant de l’IUT. (Comme en maths, physique, ge et gm) mais aussi une analyse et une réflexion à avoir devant des problèmes inconnus et surtout un point de vue critique sur soi. Elle m’a aussi montré que je dois travailler encore plus en anglais et en français parce que 2 à un concours ça fait très mal.
Voilà c’est tout ce que j’ai à dire, sinon que si l’année prochaine je
rentre à l’ensea c’est en grande partie grâce aux professeur de l’ATS.
Je vous remercie très fort et continuer comme sa vous étés super merci encore.
Si pour la rentrée prochaine vous avez besoin d’élèves de cette année je me ferai un plaisir de venir pour dire qu’il faut travailler dur pour avoir les arts.
Au revoir, bonnes vacances et merci à tous les professeurs de l’ats. »
PM (2003/2004)

---

« Comme la plupart, cette année, m’a apporté de la rigueur au niveau du travail, elle m’a appris à travailler régulièrement, et à travailler tout
court peut-être...
En effet, quelque soit le comportement que l’on adopte durant cette année, cette dernière est exigeante sur tous les plans et pour tous. il y a un « minimum » à fournir, et ce, je pense, que l’on fasse parti de la tête ou de la fin de la classe, c’est inhérent à notre présence dans la classe je trouve, il y règne une certaine atmosphère.
Aussi, sur le plan de l’oral, et de l’expression, grâce aux colles qui
permettent de développer notre communication. en ce qui me concerne, de nature plutôt timide, je pense avoir progressé dans ce domaine cette année...
Par ailleurs, quand on fait le bilan comme cela de l’année, on a une impression réelle de progression qui est très agréable...
On prend également une certaine confiance en soi et connaissance de ses capacités. c’est vraiment cette année que je m’en suis aperçu !! »
JM (2003/2004)

---

« Même si je me remémore l’abnégation et le courage nécessaire pour réussir cette année, je garde quand même un très bon souvenir de cette année là notamment concernant le grand intérêt que j’ai porté pour l’ensemble des cours et la méthode de travail que j’ai appris à développer et qui m’a toujours servi depuis. »
EB (2009/2010)

---

« La classe de math spé Ats, ouvre certaines portes de grandes écoles.
Mon cursus scolaire assez atypique (bep, cap, bac sti, bts électrotechnique) m’a tout de même permis d’intégrer cette classe spéciale. Cette année, est une année vécue comme très dure. Pour ma part, je n’étais pas satisfait des résultats compte tenu de la quantité de travail fourni.
C’est une année de remise en question totale, m’estimant être un « bon BTS », je suis revenu très vite sur mon profil d’étudiant. Mais le plus déstabilisant étant quand même de constater que certains étudiants réussissent plutôt bien. Cette situation est tout de même très motivante. L’amalgame de BTS d’horizons différents, et la présence de DUT est très enrichissant au niveau des échanges de connaissances.
En effectuant le bilan de cette année passée, il m’est désormais totalement inconcevable d’intégrer une école d’ingénieur juste après le BTS. Je pense avoir acquis des méthodes de travail, de mieux gérer le temps, un sens de l’analyse, et surtout un aspect critique.
Désormais, je me sens d’attaque pour entamer ma première année d’étude en cycle d’ingénieur. »
ML

---

« L’année scolaire au sein de la Spé ATS n’aura pas été facile !!!
C’est une année qui demande énormément de travail et d’implication
personnelle. Mais je pense avec quelques mois de recul que cela vaut vraiment le coup... La remise à niveau en physique et en mathématiques ainsi que la consolidation des bases techniques et linguistiques permettent de décrocher de grandes écoles qui semblent inaccessibles pour quelqu’un ayant un Bac Génie Mécanique et un BTS.
Enfin cela permet de développer le sens de l’entraide entre élève faces aux problèmes. En un mot : l’année est difficile mais le jeu en vaut la chandelle !!!!!!! »
JD 2002-2003

---

« En ce qui concerne la classe d’ATS, je peux dire que je ne regrette pas mon choix. Avec du recul, cette année m’a apporté un regard différent sur les outils scientifiques utilisés. Il ne s’agit plus d’utiliser un outil mais de réfléchir pourquoi on utilise ces outils... Et je pense que j’ai pu acquérir la capacité d’en faire la différence durant cette année et d’appréhender les problèmes différemment. De plus, le rythme soutenu de cette année « m’a forcé » à fournir un gros effort, qui s’avère payant en fin d’année, puisqu’elle m’a permis de rattraper mon retard accumulé avec mon BAC STL.
Enfin, avec l’expérience acquise en « pratique » durant les 2 années en Mesures Physiques, cette année « théorique », est un atout pour la rentrée en école d’ingénieur. En effet, contrairement à un prépa classique nous appréhendons les problèmes sous un aspect pratique, grâce à notre DUT ou BTS. Et d’autre part nous avons bénéficié d’une année de classe préparatoire, ce qui nous a apporté la rigueur et la maîtrise d’outils mathématiques plus complexes et approfondis.
En conclusion, avec une année de retard, je peux affirmer que cette année m’a été bénéfique. Seul regret un programme un peu trop chargé, nécessitant de faire l’impasse sur certains sujets (notamment la chimie en cours de physique). »
BB

---

« La classe de Spé-ATS est un véritable tremplin qui nous ouvre les portes de certaines écoles que nous, BTS et DUT, pensions définitivement fermées.
Cette classe est une véritable chance pour tous ceux qui veulent intégrer une grande école et qui n’ont pas pu ou voulu suivre le chemin des prépas classiques. En écoutant les professeurs et avec un peu de courage, tout le monde peut y réussir. »
RD

---

« Je pense que l’ATS est le meilleur moyen d’intégrer une école d’ingénieur. Je me suis rendu compte durant cette semaine de cours que les DUT-BTS rentrés directement avaient tout de même beaucoup plus de difficultés que nous. Outre les connaissances acquises, ce sont principalement les méthodes de réflexion qui nous distinguent des DUT. Je pense que la rentrée est trop récente pour distinguer clairement les avantages de la prépa. Le principal avantage pour l’instant est que c’était vraisemblablement la seule porte pour intégrer les Arts, mon niveau étant bien trop faible pour rentrer dans une école à la sortie du DUT. »
ML

---

« Je viens de rentrer en seconde année à l’ISMANS et ma première année s’est plutôt bien passée en tout cas mieux que j’aurais pu le penser. Je pense que cette année d’ATS a été très importante pour moi et sans elle je n’aurais jamais eu le niveau pour passer en seconde année. Pendant cette année de prépa j’ai eu d’énormes difficultés et je n’arrivais pas suivre le rythme, mais en fait je me suis rendu compte que j’y avais quand même appris beaucoup de choses et tout ce que j’y ai acquis je n’ai pas eu à le retravailler, ce qui m’a laissé du temps pour m’investir dans des matières dans lesquelles j’étais moins à l’aise.
Voilà ce que je peux dire avec un peu de recul sur ma prépa ATS. »
GB