Vous êtes ici : Accueil > Relations internationales > Comenius > Be wise in France (octobre 2013)
Publié : 4 décembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Be wise in France (octobre 2013)


Le premier jour a été consacré à des expériences sur la physique des particules :
La matinée, nous sommes partis à la chasse aux muons. Les muons sont des particules de masse 10-25g ( plus petit que le milliardième de milliardième de millionième de g !!) et se déplaçant à une vitesse proche de celle de la lumière. Et pourtant, on peut les détecter assez facilement, car leur vitesse leur confère une énergie importante. À cause de cette énergie, ils laissent des traces identifiables dans une chambre à brouillard, sous la forme d’une fine trainée de bulles. Un peu de pâte à modeler, un peu d’ alcool, un aquarium, une source de froid (de la glace carbonique) et enfin beaucoup de patience suffisent pour observer quelques traces de muons.

Ensuite, nous avons travaillé avec le programme du CERN, MINERVA (que nous avions découvert aux masterclasses) pour montrer à nos partenaires comment aujourd’hui on analyse les trajectoires et l’énergie libérée par des particules pour les identifier. Ensuite, en traitant des évènements issus de l’expérience ATLAS nous avons identifié des désintégrations de bosons W+ et W-. Cela semble si facile et pourtant !
L’après-midi, les élèves sont passés entre les gouttes de pluie pour aller faire du dragon boat sur la Seine. Les dragons sont des embarcations d’origine chinoise sur lesquelles on rame par groupe de dix ou vingt au son du tambour . Un exercice collectif et interactif pour découvrir autrement la Seine.
http://www.dailymotion.com/video/x32hsz_le-dragon-boat_news

Le lendemain, les élèves se sont attelés à la réalisation de présentations sur le thème des applications de la physique des particules. Après une matinée de préparation en groupes composés d’élèves de nationalités différentes, les élèves ont présenté leur travail devant tous les participants. Ensemble, nous avons appris beaucoup et même découvert de nouvelles applications de la physique des particules. Le tout en anglais, pour se faire comprendre de tous.
L’après-midi les partenaires sont repartis pour Paris, histoire de monter en haut de la tour Eiffel, avant de repartir dans leurs pays. Un autre type d’expérience incontournable.