Vous êtes ici : Accueil > Relations internationales > Comenius > London calling
Publié : 19 mars 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

London calling

Pour cette quatrième rencontre pour le projet Coménius Bewise, nous avons retrouvé nos partenaires anglais et turcs avec beaucoup de plaisir. Nous nous sentons de plus en plus chez nous à chaque nouvelle visite. C’est en effet la troisième fois que nous venons en deux ans.

Le lundi, nous avons réalisé des vidéos en groupes, pour introduire aux plus jeunes la physique des particules ou la cosmologie de façon amusante. La réalisation d’une vidéo de A à Z, en une seule demi-journée est un vrai défi. Nous nous sommes vraiment beaucoup amusés, et nous avons réussi à produire quelques vidéos intéressantes. Il nous aurait cependant fallu plus de temps pour vraiment les rendre utilisables. Nous avons beaucoup appris en travaillant ensemble.

Juste avant un repas fantastique, réalisé par les élèves en section restauration de St Joseph, nous avons suivi un cours de mandarin. Nous avons préparé le Nouvel An chinois et appris nos premiers mots de mandarin. Un mélange de culture et de linguistique très amusant. Là-bas aussi les premiers contacts avec une langue vivante, se fait avec des chansons et une sorte de « karaoké ». Xié xié à toute l’équipe de mandarin de St Joseph.

En fin de journée, nous sommes allés dans la salle de musique de l’établissement pour apprendre à jouer du djembé. Ensuite, certains élèves nous ont offert un petit concert. Ce moment de partage autour de la musique a encore renforcé nos liens.

Le mardi nous avons pris la direction du science muséum pour visiter l’exposition créée par le CERN sur CMS et la course au boson de Higgs. Elle est très simple d’accès : ils ont reconstruit l’ambiance du CERN, de ses couloirs et des cavernes du LHC.L ’exposition nous montre, de l’intérieur, cette aventure qui a abouti à la découverte du Boson de Higgs, presque simultanément par les équipes de CMS et de ATLAS au CERN.

Ensuite, nous avons assisté à une conférence à l’Imperial College sur l’astronomie et à une présentation du premier cycle universitaire de physique en Angleterre. Même les universités les plus prestigieuses accueillent des élèves et cherchent à recruter de bons éléments pour leurs premiers cycles.

Le mardi soir et le mercredi matin ont été consacrés au traditionnel shopping et aux ballades dans les beaux quartiers de Londres.