Vous êtes ici : Accueil > Vie lycéenne > Actions > 2015-2016 > MUSÉE DE LA MÉDECINE - FLAUBERT : compte rendu de visite n°1
Par : FROMENTIN
Publié : 5 novembre 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

MUSÉE DE LA MÉDECINE - FLAUBERT : compte rendu de visite n°1

Des comptes rendus de visite ont été écrits collectivement en AP-Français par les différents groupes de 2ndes 6 et 7 qui ont participé à la sortie. Voici le premier, rédigé par le groupe 2 de la seconde 6 :

Le musée se situe à côté de la Préfecture, l’ancien Hôtel-Dieu. Il est surtout centré sur la médecine, mais aussi sur Gustave Flaubert qui y a vécu 25 ans car son père était médecin et dirigeait l’hôpital autrefois. Dans une salle était reproduite la chambre de Flaubert. On pouvait y voir des portraits de ses parents et, sur une table au centre de la pièce, étaient exposées quelques-unes de ses œuvres. Dans une autre pièce, des passages de ses écrits étaient aussi proposés.
Nous sommes allés visiter ce musée car il est en rapport avec la séquence que nous avons étudiée en classe (« Médecins, héros ? »).
Pendant la visite, la guide nous a expliqué que, dans l’Hôtel-Dieu, autrefois, il y avait plusieurs lits de six personnes pour pouvoir accueillir un maximum de malades. Aujourd’hui, cela nous paraît aberrant d’entasser six personnes malades dans un même lit, mais à cette époque on ne connaissait pas encore l’existence des microbes, et l’hygiène était donc déplorable. Il y avait un lien important entre la médecine et la religion : on pouvait voir dans la salle des malades un autel et des statues de saints.
Dans le musée étaient exposées des vitrines remplies d’anciens instruments médicaux, et même des accessoires d’amputation. De plus, dans des bocaux en faïence étaient entreposés des médicaments à base de plantes.
L’apprentissage de la médecine se faisait principalement par des reproductions en cire, très courantes à cette époque à Rouen. Le musée présente également des mannequins pour l’étude de l’accouchement, et un dispositif d’abandon d’enfants en bas âge.
Enfin, dans les vitrines, étaient exposées deux momies qui venaient probablement d’Égypte. Des tests ADN sont en cours d’exécution pour définir leur âge et leur provenance.
Ce qui nous a le plus intéressés est la reproduction de l’hôpital autrefois car nous avons pu faire la comparaison avec les hôpitaux aujourd’hui.

D’AUTRES COMPTES RENDUS - ET D’AUTRES PHOTOGRAPHIES - SERONT PUBLIÉS PROCHAINEMENT, APPORTANT UN AUTRE ÉCLAIRAGE SUR CETTE VISITE...

Portfolio automatique :