Par : M Soussan
Publié : 4 mars
Format PDF Enregistrer au format PDF

MPS Bilan d’une sortie à la fête de la science

Fête de la science Octobre 2015

La fête de la science regroupe des étudiants présentant leur filière professionnelle future en rapport avec les mathématiques, la SVT et la physique chimie.
Pour cela, ils ont monté des stands pour présenter des expériences à l’aide de machines, de matériel ou d’ordinateurs. Les visiteurs circulent de stand en stand pour observer différentes expériences.

Une expérience nous a montré un aimant qui s’élève. Pour pouvoir s’élever, l‘aimant est trempé dans de l’azote liquide pendant quelques secondes, puis délicatement lâché au dessus de gros aimants. Au lieu d’être attiré par ces aimants, il est repoussé de quelques centimètres, il reste alors en suspension dans l’air. C’est la supra-conductivité. c’est l’effet de Meissner.

La bobine de Tesla est une machine électrique fonctionnant sous courant alternatif à haute fréquence et permettant d’atteindre de très hautes tensions. Comme ces tensions sont supérieures à la rigidité diélectrique de l’air, des arcs électriques vont fendre l’air et jaillir dans toutes les directions tel des éclairs.

Nous avons assisté à des tours de magie basés sur la physique réalisés par un professeur de l’INSA. Il a réalisé un tour avec un billet de 20 euros et son téléphone, un second avec des cartes avec, au centre, un point de couleur bleu et jaune représentant l’eau et l’huile.

Nous avons participé à un jeu d’orientation. On devait répondre à des questions sur les métiers en rapport avec la science pour gagner des points.

Nous avons fait de l’origami à l’atelier de la géométrie. Le but est de suivre un modèle donné pour gagner des points. Nous avions une feuille qui indiquait le nombre de pliages et le modèle afin de nous aider.

Nous sommes allés à la fête des sciences pour découvrir des expériences non réalisables au lycée et notamment en classe de seconde MPS pour les raisons suivantes :

- Pour les moyens techniques et technologiques nécessaires pour réaliser les expériences.
- Pour la dangerosité de certaines expériences, il fallait donc des mains expertes.
- Pour l’espace nécessaire pour les réaliser.
- Et car financièrement le lycée n’avait pas les moyens d’acheter les machines pour ces réalisations.

A la fête de la science nous avons découvert quelques expériences méconnues
- Celle de l’azote liquide environ -200°C
L’azote liquide congèle l’objet sur lequel il tombe, lorsqu’on le jette par terre il s’évapore très rapidement et devient invisible

- Celle de la découverte d’un microscope pouvant aller jusqu’à l’échelle moléculaire c’est-à-dire 10 e-6 ( 1 µm ). Les images perçues par le microscope apparaissent en noir et blanc.