Vous êtes ici : Accueil > Se former > Enseignement général et technique avant le Bac > Première S et STIDD > enseignements communs de la première générale > Les SVT en première S > Méthode pour suivre une démarche faisant appel aux connaissances et à des (...)
Par : M Soussan
Publié : 13 mai 2016

Méthode pour suivre une démarche faisant appel aux connaissances et à des documents

Comment s’organiser pour un sujet de type bac S 2.2 : résolution d’une problématique à partir des documents fournis et des connaissances.(dès la première)

Brouillon :
Lecture de la consigne et rédaction claire du problème à résoudre dans l’exposé.

Lister toutes les informations apportées par les documents.
Ne pas faire de phrases, noter juste les mots importants.
En passant à la ligne pour pouvoir les numéroter. Cela permettra de faire votre plan à la fin du brouillon

En face de chaque liste, rédiger les questions auxquelles semblent répondre les documents.

Choisir par quel document il semble pertinent de commencer (il doit permettre de poser le problème ou de commencer à y répondre)

Si aucun ne permet vraiment de commencer, c’est qu’il faut ajouter des connaissances.

Un paragraphe bien construit suit la démarche habituelle :

1 Un constat
2 Un sous problème auquel le paragraphe va répondre (question que vous avez rédigée face à sa liste d’informations)
3 Une hypothèse proposée :
rarement nouvelle, toujours déjà évoquée en classe, ou alors déjà évoquée mais avec un nouveau support.
Elle doit correspondre à celle qu’avait en tête les scientifiques qui ont élaboré le document.
4 Des conséquences vérifiables annoncées
elles doivent vous rendre demandeur des informations que vous allez tirer des documents
elles doivent proposer des résultats attendus
5 Un résumé des informations apportées par le document (S’il y en a, préciser les données chiffrées avec les unités)
6 Un lien rapide entre vos résultats attendus et ce que l’étude du document a apporté.

Chaque paragraphe doit être positionné dans le plan avec une transition logique. Ajouter du cours quand le raisonnement ne vous semble pas complet.
Faites la liste de vos idées sous la forme d’une suite de nombres.

Vous avez le plan du développement sous les yeux, vous pouvez alors imaginer votre introduction (qui lance la démarche imposée par la consigne) et votre conclusion (qui revient et conclut sur ce problème) : le travail au propre peut alors démarrer.