Vous êtes ici : Accueil > Vivre au lycée > Actions prévues et passées > 2016-2017 Résidences d’artistes, Sciences de l’ingénieur, Cinéma... > Action de prévention contre les discriminations et violences sur les réseaux (...)
Par : FROMENTIN
Publié : 18 mai
Format PDF Enregistrer au format PDF

Action de prévention contre les discriminations et violences sur les réseaux sociaux (résidence).

Des élèves de seconde volontaires (issus des 2ndes 6 et 7, de la seconde professionnelle et du BTS CPI1) ont prolongé le travail entrepris depuis le début de l’année en résidence artistique en élaborant avec Karine Préterre et Thomas Rollin une action de prévention contre les discriminations et la violence des échanges sur les réseaux sociaux.

Cette action s’est d’abord préparée par la recherche de témoignages et de textes, littéraires ou non, évoquant le harcèlement ou témoignant de la violence de mots ou de situations, et par la collecte de SMS, tweets ou commentaires sur les réseaux sociaux.

Ces documents trouvés, les élèves ont travaillé avec les comédiens pour savoir comment les présenter et provoquer le débat. Ils ont également bénéficié des conseils de l’atelier théâtre du collège Camille Claudel, venu assister aux derniers préparatifs et présenter son propre travail sur les discriminations.

Plusieurs séances de prévention ont enfin été organisées et proposées à toutes les classes de seconde du lycée les 11 et 12 mai :

-  L’esprit du projet et le travail mené toute l’année (interventions des comédiens dans le lycée et en classe pour faire comprendre, en la vivant, ce qu’est la discrimination ; lecture de témoignages d’élèves harcelés ; tournage de vidéos ; première action de sensibilisation proposée aux classes du projet...) ont d’abord été présentés par les comédiens afin que chacun comprenne quel était l’objectif.

- Les photos et vidéos réalisées au cours de la résidence ont été projetées, notamment le projet « vous avez un mess@ge » tourné au lycée pour amorcer la réflexion sur le choc que peuvent provoquer des commentaires ou messages lorsqu’ils sont lus par l’intéressé (il s’agissait de mettre en lumière la violence de la réception, à l’intensité souvent ignorée par celui même qui envoie le message, caché derrière son écran...).

- Les élèves ont ensuite très courageusement et de manière très forte proposé une mise en scène de messages et témoignages : bataille de commentaires internet très violents et très injurieux de chaque côté du public, ainsi pris à témoin afin de lui montrer que ces propos ne devraient pas se banaliser mais rester choquants ; confrontation de la tirade des portraits de Célimène (dans Le Misanthrope de Molière) avec le langage souvent employé aujourd’hui pour dénigrer ; textes et témoignages d’anonymes ou extraits d’ouvrages comme En finir avec Eddy Bellegueule d’Edouard Louis sur l’homosexualité et le harcèlement au collège ; mise en voix des commentaires haineux et excessifs envoyés sur les réseaux sociaux à un journaliste ayant osé critiquer l’attitude d’un présentateur télé populaire et de son équipe, pris en flagrant délit de sexisme...

- Après avoir été ainsi témoins de toutes ces formes de violence et de discrimination, les élèves de seconde étaient invités à réagir et un débat était organisé et mené par les comédiens et les élèves qui ont construit avec eux cette action.

Ces deux journées ont donc permis de mettre à jour la violence, parfois extrême, des mots et des réactions sur internet, ou les processus menant au harcèlement qui peut pousser des adolescents à commettre l’irréparable (un très joli texte a d’ailleurs été écrit pour l’occasion par une élève de BTS), et de débattre de questions trop rarement abordées.

Nous avons ainsi pu voir des jeunes filles de seconde témoigner du harcèlement de rue dont elles sont victimes, d’autres élèves échanger de manière argumentée sur la manière dont il faudrait ou non s’habiller, des relations filles/garçons, des différences et de leur acceptation, des habitudes sur le net, et surtout de la banalisation de la violence et des injures sur les réseaux sociaux.

Espérons que ces actions soient utiles et efficaces à l’avenir.

Que Karine et Thomas, et surtout nos élèves volontaires (Alexis, Antonin, Cristol, Djibril, Hugo et Hugo, Isaline, Johnson, Lucas, Maxime, Milan, Théo...) en soient remerciés !

Vous pouvez dès à présent retrouver au CDI une exposition de photographies, mise en place par Mme Merlin, autour du projet et de ses différentes phases. Vous y trouverez également des ouvrages abordant les thèmes mis en débat au cours des actions de prévention.