Vous êtes ici : Accueil > Se former > CDI > « Tendres fragments de Cornélia Sno » au Théâtre des deux rives
Publié : 2 décembre 2017

« Tendres fragments de Cornélia Sno » au Théâtre des deux rives

Une vingtaine d’élèves s’est donné rendez-vous , mercredi 15 novembre en fin d’après-midi, pour assister à la pièce « Tendres fragments de Cornélia Sno »
Une pièce jouée dans le cadre du Festival Art et Déchirure.

"La musique est une forme de communication, surtout lorsque l’on est atteint d’une drôle de maladie qui empêche de s’exprimer normalement. Lorsque la musique et les sons aident à faire une déclaration d’amour…
Arthur a 15 ans, la passion de la musique et des sons, et de sacrées difficultés dans ses rapports avec autrui. Des actes banals comme regarder dans les yeux ou exprimer ses sentiments n’ont rien d’une évidence pour lui. Entouré de ses objets familiers, il raconte un quotidien qui ressemble à une odyssée, où l’anodin peut susciter la peur, la colère, les interrogations ou l’enthousiasme. Arthur se sent comme un étranger dans son pays. Comment entrer en communication ? Comment se faire accepter ?
Lorsqu’une nouvelle venue arrive de la lointaine Norvège dans sa classe, Arthur découvre quelqu’un qui lui ressemble… un peu. Cette jeune fille prénommée Cornélia dont il admire la beauté éveille des émotions nouvelles en lui.
Toutes les secousses de l’adolescence, Arthur les éprouve avec plus d’intensité que n’importe qui, car il souffre d’autisme. Sans mélodrame, le comédien Xavier Guelfi nous fait entrer dans l’univers mental d’une personne atteinte du syndrome d’Asperger, et dans la pensée morcelée qui la caractérise.
Cette pièce souligne ce qui est commun à tous : le désir de répondre à la vie malgré tout, de trouver son chemin personnel pour s’élancer de plus belle vers l’autre."


Emilie donne son avis :

J’ai trouvé « Tendres fragments de Cornelia Sno » très touchant.
L’acteur était très bon (1h seul sur scène, il faut le faire !), avec une gestuelle
et une diction travaillées. J’ai apprécié que cette pièce soit accessible
à différents niveaux : pour les petits et pour les grands . Le discours sur le
cas précis de l’autisme Asperger est aussi valable dans toutes les relations
humaines, même entre les « neurotypiques ». Aborder le thème de
l’autisme permet également de le faire mieux comprendre (et accepter !).
J’ai trouvé la mise en scène assez adaptée, avec une utilisation de
l’espace réussie !
Emilie