Vous êtes ici : Accueil > Se former > CDI > Les sorties théâtre du mois de Novembre
Publié : 22 novembre

Les sorties théâtre du mois de Novembre

Sortie scolaire

Les 2BPTU sont allés au théâtre Charles Dullin à Le Grand Quevilly assister à la première représentation du spectacle « Éternels idiots » vendredi 15 Novembre 2019.
Un spectacle de qualité, dynamique et rythmé sur le thème de l’adolescence.
Ce spectacle n’a pas laissé nos élèves insensibles ... beaucoup de réactions en direct !!!

ÉTERNELS IDIOTS
Mise en scène Edward Aleman et Sophie Colleu
Auteur et dramaturge Ronan Cheneau
Interprètes Edwar Aleman, Jimmy Lozano, Cristian Forero, Célia Casagrande, Fanny Hugo, Alexandre Bellando
Création musicale Alexandre Bellando
Création lumière Babi- Stéphane Aubert
Conception et construction de la Marelle Claire Jouet Pastré
Costumes Marie Meyer
Scénographie Sylvain Wavrant

Les Éternels idiots sont cinq jeunes circassiens de la compagnie normande franco-colombienne El Nucleo. Accompagnés d’un musicien, ils performent entre acrobaties et danse pour parler de la jeunesse, et plus particulièrement de l’adolescence. Hier on préparait les enfants pour la suite de l’humanité, aujourd’hui on les voue à un monde en disparition. Les acrobates, comme les adolescents, cherchent par le bais de la contrainte du corps et des règles du jeu à se dépasser et trouver leur propre langage gestuel. C’est autour d’une grande marelle métallique que ces artistes vont créer leur aire de jeu. Objet central de ce spectacle, elle appartient à une culture populaire et intergénérationnelle. Le lien est donc tissé.

Sorties en soirée

Jeudi 14 Novembre à 20h, les élèves et les parents inscrits se sont retrouvés au Théâtre Marc Sangnier de Mont Saint Aignan pour assister,
dans le cadre du Festival Chants d’Elles, à la pièce PELLÉAS ET MÉLISANDE de Maurice Maeterlinck mise en scène par Julie Duclos.

Trio amoureux :
Golaud rencontre Mélisande, une jeune femme en exil, perdue dans une forêt. Il l’emmène avec lui, et l’épouse. Mais c’est de Pelléas, le demi-frère, dont Mélisande tombe amoureuse. Un sentiment qui sera fatal aux deux jeunes gens. L’œuvre de Maeterlinck est intemporelle, à la fois métaphorique, poétique et totalement moderne. Monter ce texte appelle un geste de mise en scène semblable à une orchestration, faisant converger tous les arts, mêlant les ressources du théâtre et du cinéma, jouant des cadrages et des frontières entre fiction et réalité.

Dans Pelléas et Mélisande, créé au Festival d’Avignon 2019, Julie Duclos fait surgir l’inconnu dont parle Maeterlinck, pour faire entendre et voir l’invisible. Son théâtre interroge les frontières de l’intime d’une façon très contemporaine, renvoyant chacun au mystère de l’existence.

Samedi 16 Novembre à 18h, d’autres élèves et d’autres adultes ont assisté à « Le delirium du Papillon » programmé dans le cadre du Festival Art & Déchirure au théâtre des Deux Rives à Rouen.

Un solo fou
Typhus Bronx est enfermé dans une chambre blanche. Vous, vous êtes enfermés dans sa tête, où tout est en désordre. Confiné dans sa cellule d’isolement, Typhus est en effet atteint de sérieux « troubles pas trop logiques ». En somme, il est fou. Mais qu’est-ce qu’un fou ?

Les lignes de démarcation entre folie et raison sont fragiles, et dépendent souvent des règles fixées par notre société. La folie n’est pas toujours sombre, ni un objet à enfouir, combattre ou masquer. Elle peut être lumineuse. Drôle, sans moqueries. En portant un regard sur l’humain et non sur le patient, ce solo talentueux étonne et bouleverse le public. C’est un voyage dans les arcanes de la folie, porté par le jeu précis du clown Emmanuel Gil. Un premier pas vers l’acceptation, un spectacle grinçant et percutant.

Portfolio automatique :