Vous êtes ici : Accueil > Vie lycéenne > Anciens élèves > Articles des actions passées (depuis 2003) > 2007 2008 > Stage fonderie 1SI1 au lycée Colbert le 25 octobre 2007 par doltin
Par : Doltin
Publié : 6 novembre 2007
Format PDF Enregistrer au format PDF

Stage fonderie 1SI1 au lycée Colbert le 25 octobre 2007 par doltin

Stage fonderie.

Rendez-vous à 8h devant le lycée Colbert ce qui n’a pas été facile pour quelques-uns d’entre nous, mais, ceci dit, c’est toujours mieux qu’une journée de cours banale.
L’objectif de cette journée est de découvrir comment fabriquer une pièce en fonte moulée. En présence de Monsieur Hani et d’un professeur en fonderie du lycée Colbert (qui est d’ailleurs fondeur de France), nous avons d’abord eu un cours de théorie, mais passons cette étape et entrons dans le vif du sujet.

Garde à vous ! Tout le monde en blouse et avec des chaussures de sécurité ! (voir photos). Pour fabriquer une pièce en fonte (alliage de fer et de carbone), il faut d’abord un modèle en bois ou une pièce déjà faite auparavant. Une fois le modèle choisi parmi des hélices, des voitures, des médaillons, on le met dans un chassis de métal (sorte de boîte qui va servir de coffrage) et on recouvre la pièce de sable en tassant bien, ce qui nous donne la première partie. Ensuite, on place un deuxième chassis superposé au premier, on saupoudre de l’isolant pour que les sables ne se mélangent pas et on bourre de sable noir, ce qui nous donne les deux moules. Ce n’est pas fini, il faut maintenant enlever la pièce qui se trouve dans les chassis, pour cela, on sépare les deux parties, ce qui va nous donner une partie en relief et une partie incurvée. Pour couler la fonte en fusion dans les moules, nous avons placé auparavant un tuyau que nous enlèverons ensuite pour avoir un trou. Voilà, c’est prêt, après une bonne partie de ménage pour ramasser le sable, nous amenons les moules qui pèsent plusieurs kilos près de la fonderie.

C’est sans doute le meilleur moment du stage, quand nous nous sommes déguisés en cosmonautes du futur pour éviter de se brûler très gravement avec la fonte en fusion à 1 500 °C. Chacun d’entre nous a coulé lui-même sa pièce (prenez le temps de regarder les photos !).
Après avoir cassé les moules et refroidi les pièces, il faut s’attaquer à la finition de la pièce notamment couper le trop plein de fonte qui dépasse de la pièce (voir la photo pour comprendre) avec une scie mécanique. Et bien sûr, donner un petit coup de lime pour que les bords soit parfaitement lisses.

Voilà, chacun va repartir avec un souvenir de cette journée très instructive et je pense que des journées comme celle-là sont des journées à faire plus souvent ! Parole d’élève !

Signé doltin baveux.

Portfolio automatique :